Illustration

Odilon Redon

L’œil comme un ballon bizarre, se dirige vers l’infini

1892

On apprend très soigneusement à compter, et plus soigneusement encore (et dans un sens général) à calculer Mais personne n’apprend à voir (ou à entendre). Si quelqu’un ne sait pas compter juste, on lui prédit mille morts (qui ne tardent pas à l’accaparer). Mais s’il ne voit pas juste (ou n’entend pas juste) on ne lui prédit rien, alors que des malheurs bien plus grands sont immédiatement son lot. Et notamment l’ennui, et sûrement ce qu’on peut appeler de son vrai nom, et qui court les rues : l’imbécillité. L’imbécillité, nous dit Littré, est une faiblesse d’esprit et de corps, une incapacité. C’est bien ce que je veux dire. On peut compter, même calculer juste, et être un imbécile, si en même temps on ne sait voir et entendre juste ; une âme incapable perd sa valeur ; l’âme vaut ce que valent les sens qui l’organisent.

L’œil comme un ballon bizarre, se dirige vers l’infini

Collection: BNF
Text: Jean Giono, Les terrasses de l’île d’Elbe, 1976


Publié: Octobre 2018
Catégorie: Illustration

Source