Illustration

Auguste Lepère

La Mort et les Passions fondant sur la terre

1914

Je trouve que personne ne respecte plus l’homme. De tous les côtés on ne parle plus que de dicter, d’obliger, de forcer, de faire servir. On dit encore cette vieille dégoûtante baliverne : la génération présente doit se sacrifier pour la génération future. On le dit même de notre côté, ce qui est grave. Si encore nous savions que c’est vrai ! Mais, par expérience, nous savons que ça n’est jamais vrai. La génération future a toujours des goûts, des besoins, des désirs, des buts imprévisibles pour la génération présente. On se moque des diseurs de bonne aventure. Il faut sinon se moquer, en tout cas se méfier des bâtisseurs d’avenir. Surtout quand pour bâtir l’avenir des hommes à naître, ils ont besoin de faire mourir les hommes vivants. L’homme n’est la matière première que de sa propre vie. Je refuse d’obéir.

La Mort et les Passions fondant sur la terre

Collection: The Cleveland Museum of Art (Delia E. Holden Fund 1974.149)
Dimensions: 165 x 206 mm
Text: Jean Giono, Refus d’obéissance, 1937


Publié: Novembre 2016
Catégorie: Illustration

Source